Je me libère de toi, du passé...

La liberté s’incarne dans chacune de nos décisions, #choisistavie c’est une philosophie où l’on a conscience que nous avons toujours le choix et que dans ces choix nous devons avoir conscience de leur conséquences..

Parfois dans celles ci, nous cherchons des outils, des stratagèmes et des rituels pour alléger notre coeur et notre âme. C’est ce que Angel a décidé de faire en participant au Trash Manue-Rêva en Guadeloupe. 

Credit photo : Stephanie Wey

Angel est l’une de mes mariées importantes de l’histoire de Manue-Rêva, mariée en 2012, elle a participé depuis aux bal des mariés, les trash …

Depuis 1 ans, elle m’avait prévenue : Si elle vient en Guadeloupe sa robe y restera !!!

Je déteste les « Il faut » et j’adore les «  Je ressens, j’ai envie …. », Clairement les croyances universelles, cultures et sociétales ne sont acceptables que lorsque qu’elles nous font du bien sinon le coeur doit passer avant ! Alors, j’ai adoré l’idée de Angel..

Je connais son histoire, ses raisons et je suis super contente de pouvoir lui donner l’occasion de se libérer de sa douleur de la façon dont elle a CHOISI.. On s en fout que vous compreniez ou pas son geste, on s’en fout que ça se fasse ou pas, on s’en fout des jugements et des apparences, la seule chose qui compte c’est que Angel s’est autorisée à faire ce qu’elle a ressenti de mieux à faire pour elle pour accepter son divorce!

Angelique, où es ta robe de mariée ?????


Credit : Sophie Durot

Alors ma robe, après avoir été réduite littéralement en lambeaux à Petite-Terre, bien entendu il était hors de question de polluer le parc naturel protégé de Petite-Terre, je l'ai donc ramené sur le bateau à St François et elle a fini dans le conteneur poubelle d'une station essence Vito de St François à peut être 1,5km de mon hôtel.

Pourquoi as tu choisi de vivre ce rituel ?

Ce rituel, j'ai choisi de le vivre pour plusieurs raisons. Il y a d'abord les raisons pratiques : le manque de place quand on passe d'un f4 de 95m² à un f2 de 56m² avec un tout petit placard.

Les questions aussi qu'on peut se poser après une séparation / un divorce : qu'est-ce que je vais en faire maintenant ? je vais pas encombrer le placard de mes parents.... Cette robe finalement, était devenu le carcan de souvenirs malheureux, un peu comme une prison... (oui je sais le mot est fort, mais c'est exactement comme ça que je le ressentais, elle ne retenait que mes émotions négatives qui ne me faisaient pas du bien cette robe).

Je me suis mariée sur le thème du voyage sous les tropiques, je suis métisse de la Réunion, les iles, quelles qu'elles soient résonnent en moi. il me fallait un symbole fort, un lieu fort et bien sûr un rituel fort pour détruire ma robe.... L'occasion s'est présenté du Trash en Guadeloupe.

Là c'était une évidence : il fallait que j'en sois, il ne pouvait pas en être autrement. Lorsque l'univers envoie un signal aussi fort, aussi limpide..... je ne pouvais pas l'ignorer. Les circonstances ont donc fait que j'ai pu faire ce voyage.

Et j'en suis fière. 


Comment l’as tu vécu ? Raconte nous ….

A un moment, Manue m'a demandé : "Comment tu te sens à l'idée de détruire ta robe ?"

Ma réponse a été sans appel : "J'ai hâte, mais vraiment ! "

Puis arrive le jour où je sais qu'à la fin de cette journée, la robe que je porte pour le shooting ne ressemblera plus du tout à ce qu'elle est..... Et secrètement l'émotion monte, les larmes montent, mais je ne les laissent pas couler, je ne voulais pas... Je ne comprenais pas trop non plus ce qu'il se passait en moi à ce moment là... Et puis j'ai compris.

La douleur de toutes ces années, de tous les sacrifices que j'ai pu faire, de ces dernières années durant lesquelles j'étais encore bernée et considérée comme un simple objet dépourvu de sentiments, ces mensonges...... tout ce qui m'avait profondément blessé était là, dans tout ce tissu qui m'enveloppait.....

Quand l'heure est venue de détruire la robe, l'idée suggérée au départ était que les mariées du Trash tirait sur la robe jusqu'à la déchirer.... mais là ça n'aurait pas été moi qui la détruisais.

Je voulais commencer moi, toute seule, c'était important pour moi. Manue est alors venue vers moi en me tendant la paire de ciseaux et m'a prise dans ses bras.

Pour l'une comme pour l'autre et chacune pour nos raisons, l'émotion était vraiment très forte. Après une grande inspiration, j'ai donné les 1ers coups de ciseaux et j'ai commencé à déchirer la jupe, jusqu'à ce que je vois mes jambes. Je ne me souviens d'aucun bruit à part celui du tissus et des vagues...

Les autres mariées du Trash m'ont libérée de mon bustier qui a eu droit à ses coups de ciseaux aussi. Puis elles se sont occupé de l'arrière de la jupe. A un moment, j'ai senti que la ceinture commençait à céder.

Je me souviens avoir pensé "ne tombe pas, tu es là, tu es debout, tu es forte.... C'est ta liberté, elle est là, tu seras bientôt libre. Aller elle est juste là, avance, vas y avance, libère toi de tes chaines, avance, un pied devant l'autre, avance, vas la chercher cette liberté, elle est à toi, prends là avant qu'on ne te la prenne..." Alors j'ai commencé à avancer, jusqu'à ce que la ceinture cède complètement et que je me mette à courir le bustier dans la main et hurlant toute mon émotion (un mélange de rage, de joie, de soulagement). 


Qu’est ce que ce rituel a changé en toi ? 

Aussitôt je me suis sentie toute légère, comme si je ne portais plus le poids de ces 14 années de mensonges, de luttes, de trahison.... Je me suis aussi sentie vidée de toute énergie.

J'ai dormi 2 jours entiers après ça en ne me réveillant que pour manger et en étant toujours aussi crevée. Depuis je me sens réellement et profondément bien. Le livre est définitivement fermé et c'est un réel soulagement.

Je n'ai ni colère, ni rancune, ni haine envers lui, je ne ressens strictement plus rien. Et ça me permet d'avancer sur le travail que j'avais commencer à faire sur moi même (accepter ma féminité, retrouver confiance et estime de moi). et aujourd'hui je sais qui je suis, je sais ce que je vaux et ce que je mérite, ce que je veux et ce que je ne veux plus. Je sais aussi que je plais, parfois je sais même pourquoi, j'arrive même à en jouer parfois. En fait j'ai l'impression qu'avant j'étais encore une ado complexée et mal dans sa peau.

Aujourd'hui je suis une femme, avec des formes généreuses, je ne suis pas parfaite et je ne veux pas l'être. Je veux juste être ce que je suis actuellement : une femme libre, indépendante, autonome, qui choisit de vivre ce qu'elle veut vivre sans qu'on lui dicte sa conduite, et qui kiffe sa vie de femme et tout ce qu'il y a autour.

Je n'ai pas encore découvert les images de la destruction de la robe, mais j'ai hâte de les découvrir, de voir comment j'ai vécu ça, comment les filles autour l'ont vécu aussi... 


Merci Angel de nous avoir permis de t'accompagner à vivre ce moment important pour toi, merci d'inspirer d'autres femmes à se libérer comme cela ou à leur manière de leur histoire , merci personnellement de m'avoir suivi dans presque toutes mes aventures et de le faire encore, merci de m'avoir permis de te donner cette paire de ciseaux qui avait effectivement pour chacune de nous beaucoup de sens !



Crédit photo : Stephanie Wey / Wild Rose Studio / S. photographie

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Emmanuelle Guiard-Paulos - Révélatrice de Potentiels

 

Coach développement personnel 

Coach business

Six Fours - Var - PACA - France 

06 61 02 09 37

emmanuellegp.coach@gmail.com

Menu Rapide