Télétravail + maitresse d'école

Nombreuses sont celles au bord de la crise de nerf à cause de cette nouvelle organisation que aucun de nous n'avons pas choisi. Voila 8 jours qu'on nous a dit : " vous allez travailler de chez vous en télétravail, et en plus, vous allez faire l'école à la maison... Et en plus eh bien le reste du temps, vous allez rester chez vous !! ".


Je vais pas vous refaire tout l'argumentaire du pourquoi on doit #restercheznous , si vous n'avez toujours pas compris, je suis désolée de vous dire que vous êtes débile (oui avec Camille on a décidé que la bienveillance fonctionne pas pour ceux qui nous mettent tous en danger lol).


Dans cet article, je vais vous partager mes conseils et astuces pour gérer cette organisation.


Avec mon ancienne activité de wedding-planner, travailler en télétravail à la maison, ça a été mon quotidien depuis 2008... Pour rappel, Joan est né en 2009... J'ai donc toujours travaillé de la maison avec 3 enfants, qui certes aujourd'hui sont grands, mais qui ont été petits quand même y a un temps lointain (pas si loin en vrai lol).. J'ai donc dû m'adapter en fonction de leur âge, et en fonction de la période scolaire.

Le confinement se rapproche plus des grandes vacances, alors pour vous donner le ton, dans le métier de wedding-planner, les grandes vacances c'est la période de la haute saison de notre activité, je n'ai jamais voulu que les enfants partent en colonie ni en centres aérés, ce n'était pas leur kiff pendant un bon moment... Je travaillais donc à la maison en haute saison avec 3 enfants en vacances à occuper.


credit photo : Priscilla G

Donc déjà la 1ère bonne nouvelle, c'est que je suis la preuve qu'on peut en sortir vivante et pas trop déséquilibrée lol.


Ensuite, voici mes méthodes pour y arriver :


1- Lâcher prise, cette situation est imprévisible, inattendue et inédite, alors pourquoi devoir garder des règles qui sont faites dans un cadre qui n'est pas celui-ci ?? Lâchez prise sur vous, sur vos enfants... il n'y a pas d'attente de résultat hormis celui que vous vous mettez.


2- On partage la charge mentale. Pour celles qui sont en couple, rappelez vous que vous êtes deux adultes dans la maison donc l'organisation du temps de travail et de l'école à domicile, s'organise à deux. Avec mon mari, on essaye de faire un jour sur deux afin que chacun ait le temps de bosser et de partager ce temps avec Joan. Monsieur aime pas cela ?? Ah ben en soi, là, on fait pleins de trucs qu'on n'aime pas et chacun doit y mettre de sa contribution et bon, on rappelle qu'on a fait un enfant à 2 lol !


3 - Soyez une maitresse bienveillante et non dictatrice, le dimanche soir, prenez le temps de discuter ensemble du planning de la semaine, en fonction du travail que vous avez à faire et surtout en fonction du temps et des horaires où votre enfant a envie de travailler... Vous décidez ensemble d'une routine et d'un cadre. Par exemple, Joan a décidé qu'il travaille tous les jours (sauf le week-end) à 14h, il a décidé que le lundi il fait math et français, le mardi sciences et anglais... On ne lui impose pas de travailler 3h, il arrête quand il a fini ses fiches de la matière du jour, donc à lui d'être concentré pour vite finir. Je dis bien il a décidé, car il est primordial de responsabiliser son enfant, quel que soit son âge, sur sa scolarité. Il y a eu des jours où il avait ni l'envie ni le moral... ok il rattrapera un autre jour. Et s'il commence et qu'on crie, directement on arrête, rien ne rentrera par le "crier" ou par la force... On lui explique qu'on arrête, qu'il aille se défouler et qu'on reprend plus tard...


Joan est depuis toujours élevé dans la responsabilité de ses choix et ses actes, du coup je n'ai pas besoin de lui expliquer les conséquences de s'il ne travaille pas... Si vous n'avez pas ce mode de communication, alors c'est le moment de mettre votre enfant face aux conséquences de ses choix (pour lui-même pas pour vous !!!). Je vous parle d'ailleurs que de Joan, car Lilou (15 ans) a aussi des devoirs, et pour autant, elle est complètement autonome, on lui propose notre aide si elle a besoin et je ne contrôle absolument pas ce qu'elle fait, ni comment elle le fait... Et bizarrement je vois sur Pronote que tout est fait et que les profs sont contents ! Quant à Antho il est dans la vie active :)


4 - On balance le réveil !!! L'un de mes grands outils de travail (que mon mari exploite bien en télétravail depuis le début du confinement ) c'est oublier de travailler dans des horaires traditionnels. C'est à dire, si vos enfants dorment le matin comme les miens, couchez les plus tard (ils ont largement le temps de reprendre le rythme, et je le redis, nous sommes dans une situation nouvelle on doit s'adapter !) ce qui vous permet de bosser le matin pendant qu'ils dorment... Vos enfants sont des couches-tôt, alors travaillez le soir quand ils dorment !


credit photo : Eli.Elle


5 - On jette le besoin de performance à la poubelle !!! OUI tu as raison de dire que tu ne vas pas pouvoir faire tout nickel. Si tu imagines que tu peux être aussi performante sur une journée après 8 jours de confinement, en télétravail et en maitresse d'école (avec tout ce que cela engage émotionnellement), que sur une journée lambda où tu allais au bureau bosser 8h et ton gamin à l'école... Et bien OUI, moi je te dis qu'il est possible d'y arriver, si tu acceptes de définir ta performance avec les données actuelles comme référence.


6 - On pose le cadre, que vos enfants vous voient travailler, cela va leur permettre de développer leur valeur de travail et de responsabilité. Pour cela, il faut encore et toujours communiquer, expliquer à votre enfant que vous devez travailler en lui donnant un temps précis (que vous devez vous-même respecter !), délimitez-lui l'espace de la maison où vous travaillez (bon moi aujourd'hui c'est dans mon lit, assise en tailleur entre le cousin et la couette ptdr) pour avoir un semblant de calme et demandez lui ce qu'il va faire pendant ce temps là... Forcément au début, il va sortir du cadre et venir vous déranger, alors recadrez avec amour et bienveillance autant de fois qu'il sera nécessaire, en lui rappelant pourquoi c'est important que vous soyez concentrée, proposez-lui une activité silencieuse à coté de vous, il peut même faire un exercice de ses devoirs comme ça, chacun fait son travail en même temps...


7 - On passe du temps sans travail ni le sien ni celui de l'école. On cuisine, on danse, on joue, on rit, on range, on bricole, on fait du sport...


Crédit photo : Eli.Elle

En résumé : On communique. On ritualise. On responsabilise. On est libre. On lâche prise. On profite. On s'aime. On s'écoute. On balance les cadres traditionnels et les croyances de résultat.


Voici pour exemple notre routine confinement :

7h - lever David (je sais pas pourquoi il fait ça ce fou lol)

8h - 12h - David bosse enfermé dans le bureau

9h - 12h Je me lève, déjeune et je m'installe à bosser dans le salon, le lit ou la cuisine (vu qu'on m'a piqué mon bureau)

10h - Joan se lève, déjeune et traine comme il veut...

12h - 13h - Déjeuner (celui qui à la matinée la plus légère en boulot prépare le repas)

13h - 14h - Sport / réveil de LILOU (oui oui lol) / si on déjeune plus tard on fait le sport en fin d'aprem

14h - 16h - (en moyenne) Joan fait ses devoirs avec David ou moi et l'autre travail / Lilou se fait à manger et fait ses devoirs. Quand c'est moi qui bosse, en même temps je me mets en fond un podcast pour apprendre et me former.

16h - 18h Joan est libre de faire ce qu'il veut (bien souvent la play lol) et nous soit on bosse, soit on glande, on bricole, on regarde Netflix... moment relâche

18h - Préparation du repas du soir... et journée finie !


Et vous, une routine de confinement à partager ?

20 vues
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Emmanuelle Guiard-Paulos - Révélatrice de Potentiels

 

Coach développement personnel 

Coach business

Six Fours - Var - PACA - France 

06 61 02 09 37

emmanuellegp.coach@gmail.com

Menu Rapide