• Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Emmanuelle Guiard-Paulos - Révélatrice de Potentiels

 

Coach développement personnel 

Coach business

Six Fours - Var - PACA - France 

06 61 02 09 37

emmanuellegp.coach@gmail.com

Menu Rapide 

Le jour où il déchire le cordon...

Mis à jour : 12 sept 2018

Je dis souvent à mes copines qui n'ont pas d'enfant, que l'on nous ment sur la maternité ... sur la relation mère - enfant

On nous parle de la joie, du bonheur d'être mère ... on nous dit que le plus dur ce sont les 1ers mois... Maintenant on trouve sur le net des blogs où l’on parle plus naturellement des cotés moins cools de la grossesse, l’accouchement et les premiers mois de l’enfant ... et on en parle librement entre femmes. Par contre on ne nous dit pas quelque chose d'essentiel sur la relation mère - enfant... Du moins, à moi, personne ne m'en a jamais parlé alors au cas où on ne t'a rien dit, à toi aussi je te partage l'info...


Ce qui est le plus difficile, le plus douloureux et inévitable en devenant Mère c'est le jour où ton gosse te dit : « Merci maman pour tout ce travail accompli avec amour et volonté, je t'aime mais lâche moi, JE N'AI PLUS BESOIN DE TOI »


Dans cette relation mère - enfant, ce gosse tu l'as d'abord projeté en rêve, il a été un projet que tu as idéalisé, tu l'as imaginé le plus beau, le plus fort et le plus parfait ... Ensuite tu l'as porté dans ta chair ou tu l'as attendu pendant des mois, pendant une grossesse administrative. Tu as abîmé et déchiré ton corps pour lui donner la vie et tu as été tellement heureuse de le faire. Tu as peu dormi, tu t'es inquiété à chaque fièvre, chaque bobo. Tu as donné le meilleur de toi pour qu'il ait le meilleur de la vie... Tu l’as aimé tout de suite ou avec le temps du plus profond de tes entrailles et bien souvent c'est ce gosse qui t'as appris sur ta propre vie, qui a donné un sens et une énergie (pour moi en tout cas, en devenant mère à 21 ans je ne sais pas ce que c'est être adulte sans être mère !) ...

Credit photo : Studio Priscilla G

Un matin, ce gosse a 13 ans et la relation mère - enfant change. Ce gosse s'enferme dans sa chambre, te trouve lourde et vieille (ouais les gosses sont géniaux pour nous rappeler le temps qui passe !) !! Pfff tu es tellement pas marrante et moralisatrice !!



Le lendemain ce gosse a 15 ans !!! Et finalement tu aimerais bien revenir au temps où tu disais : « oh j'ai hâte qu'il soit ado pour avoir du temps pour moi ! » «Vivement qu'il marche, vivement qu'il aille a l’école... vivement qu'il ait son scoot pour se débrouiller ... » pour te murmurer : profite ça va tellement vite, cet être là, un jour, il ne sera plus (qu')à toi. La relation mère - enfant évolue encore...

Tu n'es plus la personne la plus importante de sa vie, la personne dont il a le plus besoin ... Non maintenant, il a ses potes ! Ou l'amoureux(se) ! C'est à eux qu'il raconte ses doutes et ses rêves... c'est avec eux qu'il crée son monde. Il y a quelques jours tu le tenais dans tes bras contre ton cœur à rêver de la vie que tu allais lui offrir et là c'est lui qui te prend dans ses bras contre son cœur en te disant Maman fait moi confiance, laisse moi faire ma vie !!


Crédit photo : Studio Esterel Photographie

Le soir de ce lendemain, ce gosse a 17 ans ... Et tu réalises que dans un an il te balancera avec tout son amour et toute son envie de vivre « je suis majeur je fais ce que je veux ». Qu'aujourd’hui déjà il te dit « c'est ma vie pas la tienne alors laisse moi décider et faire comme je veux !!! » Et tu le sais qu'il a tellement raison sur ce fait, et puis tu as sûrement dit à ta mère la même chose à son âge... Et tu ne peux t'empêcher de te dire que toi tu le sais que ce choix ce n'est pas le meilleur (mais que c'est le sien qu'il faut respecter !) et que toi tu souhaite faire comme quand il avait 5 ans, choisir le meilleur pour lui... Parce que tu l’aimes toujours du plus profond de tes entrailles et cela sera la seule chose qui ne changera jamais dans la relation mère - enfant.

On nous dit que le cordon se coupe en salle d'accouchement alors que symboliquement il se coupe bien plus tard et que c'est ce gosse lui même qui le coupe quand il prend son indépendance... mais personne nous le dit ça quand on parle de relation mère - enfant... Bien sûr on le sait qu'un jour il va s'en aller et faire sa propre vie .. mais en soi, autour de moi aucun parent d'enfant adulte n'est venu m'expliquer que j'aurais mal dans cette relation mère - enfant !!!

On m’a bien dit que : petit, petits soucis... grand, grands soucis ! On m’a dit que l'adolescence c'était pas simple... Et encore une fois dans notre société, on m’a parlé du côté logistique, comportement, technique mais personne ne m'a parlé d'émotions et de sentiments dans cette relation mère - enfant.



Que oui ça fait mal de réaliser que ce gosse n'a plus besoin de toi pour vivre et exister et qu'il ne veut surtout plus avoir besoin de toi car il a besoin d être lui sans toi ! Que tu vas de moins en moins le voir... Quelques minutes par jour, puis quelques heures par semaine et ensuite quelques jours par mois... Alors qu'il a occupé tant de temps pendant presque la moitié de ta vie. Que tu ne sauras pas à chaque instant où il est et ce qu'il fait, si tout va bien... Qu'il va devoir se prendre des murs pour apprendre la vie et que toi, en fonction de son besoin d'indépendance et de la relation que tu auras tissé avec lui dans ta relation mère - enfant, tu pourras soit juste observer de loin, soit au mieux uniquement lui tenir la main...

Qu'un jour celui qui pendant 18, 20 ou 23 ans a rythmé l'organisation de ta vie, a donné un sens à ta vie et t'a donné l'énergie de toujours avancer te dira : je déménage, je me marie ou on va être parents... !

Alors évidemment, on a conscience que cette relation mère - enfant est tout à fait normale et que tout cela prouve qu'on a fait du bon boulot... Et que la société nous dit qu'on doit être heureux de cela !! C'est la vie, c'est tout ! OK !

Et bien moi, je dis aussi que c'est normal d'avoir des sentiments contraires dans cette relation mère - enfant, et que si on m’avait dit que j'aurai mal de voir ce gosse scier ce cordon lui-même, tout doucement, pendant ses années d'adolescence... je me serais moins posée de questions sur cette petite boule au fond de moi que je ne croyais pas normale...

Que parfois ouais, j'ai envie de les enchaîner à ma vie pour qu'ils restent pour toujours avec moi, ou leur mettre des livres sur la tête pour qu'ils arrêtent de grandir et qu'ils restent pour toujours mes bébés qu'à moi !



Credit photo : Studio Priscilla G

Alors je te le dis à toi :

C'est normal de sentir ce petit déchirement au fond de soi dans la relation mère - enfant, et cela prouve juste que tu as parfaitement rempli ta mission, tu as fait de ce gosse un adulte épanoui et libre d'être ce qu'il veut être... Rassure toi...

Ensuite une fois que cela est accepté, c'est une relation autre qui se tisse entre ce gosse et toi et il parait que c’est une top aventure aussi (enfin a ce qu'il parait et ce que j'imagine vu que je n'y suis pas encore lol, je garde encore un peu ma relation mère - enfant au moins encore 1 an !)


Credit photo : Axelle M

J'ai souvent dans mon autre vie côtoyé des mamans qui, pour le mariage de leur enfant, écrivaient des discours comme si c'était la fin de quelque chose (parfois comme si c'était même la fin de la vie tout court !!) ... ou qui été heureuses mais remplie de nostalgie pendant cette journée avec un comportement presque sombre, ou d'autres mamans qui en deviennent casse-pieds à tout refuser ou tout contrôler, à rejeter la personne avec qui ce gosse lie sa vie (on ne va pas se mentir c'est souvent les mamans des garçons lol) ... Peut-être qu’à ces mamans là, personne ne leur a dit que l'on peut être heureuse pour nos enfants de les voir construire leur vie et être heureux... Qu'on peut les aimer terriblement et leur souhaiter le meilleur dans leur vie adulte... tout en ressentant aussi une sorte de tristesse, de nostalgie voire même d'abandon et de rejet... Que ressentir cela ne fait pas de nous une mauvaise maman (parce que bon, est souvent très forte pour se culpabiliser de cela !!!) et que l’unique moyen de se défaire de ces sentiments, c'est de les accepter, les exprimer avec amour et bienveillance et surtout de s'ancrer au présent...


Alors tu es normale et une bonne maman !!! Et moi aussi !!! :)

122 vues