Je suis libre de t'aimer ...

Pour ce 4e article sur la thématique de la LIBERTÉ, on va parler de la liberté d’aimer. 

L’amour est la force la plus puissante de l’humain, c’est notre énergie de vie. Il nous permet de faire de grandes choses dans notre vie, de dépasser notre peur, de soulever des montages, de faire face à des tempêtes …

Parfois, on aime alors que tout autour nous dit que ce n’est pas le choix le plus simple … 

Parfois, on aime alors que tout nous oppose, notre culture par exemple 

Parfois, on aime alors que notre entourage nous dit de fuir

Parfois, on aime sans être comprise ou soutenue

Parfois, on aime alors qu’auparavant on a été toute cassée et brisée

Parfois, on aime et on se sent transporté d’une force tellement grande qu’aucune contrainte, aucune épreuve ne peut nous arrêter d’aimer.

J’ai la croyance que quand on aime TOUT est possible… Par amour on peut soutenir, se dépasser, se pardonner, s’oublier, se sacrifier … Et tout cela est possible uniquement lorsque l’amour est libre, quand l’amour est mutuel, quand l’amour est respectueux. 

Quand on aime TOUT est possible SAUF la violence verbale et mentale … L’amour nous fait grandir, nous donne des piliers, de la magie. L’amour est beau !!!

Et pour illustrer la beauté de l’amour et sa force que j’ai choisi que ce soit Laetitia qui illustre cette thématique de la liberté…

Laetitia est wedding-designer, elle est maman de 3 enfants ( un très grand d’une 1ère union et deux jolies princesses ) et elle est amoureuse de son guerrier Joël.. Leur histoire est aussi belle que pleine de défis … Et pourtant Laetitia a choisi librement d’aimer Joël pleinement pour tout ce qui les rassemble et les oppose …



Credit photo : Priscilla G

Laetitia, présente nous ton couple ? Comment vous vous êtes rencontré ? Qui êtes vous ?             

Bonjour à tous les lecteurs de cet article, pour nous présenter je vais commencer par mon Mari Joel, mon guerrier. Oui c'est comme cela que je le perçois depuis toujours et ça s'est confirmé avec les années... Joel a 43 ans, d'origine Guadeloupéen, c'est un homme doux, attentionné et aimant, mais aussi papa de nos deux filles. Il aime la musique, le sport, la boxe notamment qu'il a pratiqué à haut niveau, un champion avec un beau palmarès, un très beau bébé d'ailleurs, garde du corps de métier. Moi c'est Laetitia 40 ans sa guerrière amazone blanche, très blanche même pour ceux qui me connaisse... Je suis aimable sauf lorsqu'on me chauffe, serviable et attentionnée. je suis également Maman de Loic mon premier enfant de 22 ans que j'ai élevé seule avant de rencontrer Joel. Et également Maman de Kesia 6 ans et Lisy 4 ans que nous avons eu ensemble. Je suis aussi chef d'entreprise... Fleuriste depuis 20 ans et wedding designer, nous vivons a Nice.

Avec Joel nous nous sommes rencontré a Marseille. A cette époque, il y vivait et moi à Lyon. Pour voir les copines, je descendais à Marseille les week- ends, et notamment pour voir une amie qui travaillait dans un pub, où j'ai rencontré celui qui allait devenir mon époux. Quelques temps après notre rencontre, Joel a subi l'incommensurable, un accident du travail très lourd, il a été victime d'une agression par arme à feu qui a touché sa tête et son cerveau avec de lourdes séquelles... Et là, notre vie basculé.


Avant que Joël rentre dans ta vie, comment tu vivais l’amour dans un couple ? 

Ma vie amoureuse a connu les montagnes russes notamment dès ma première histoire d'amour avec le père de Loïc qui est un homme violent et pervers narcissique que j'ai rencontré à 15 ans, que j'ai quitté à 20 ans. Première expérience très marquante où celle qui suit, on la souhaite très légère sans forcement d'engagement du coup.

J'ai élevé Loic seule, avec son lot de difficultés à assumer, ce que normalement on doit gérer à deux... Très bonne école, pour le coup, l'univers me préparait à la suite...


Crédit photo : Stéphanie Wey

Quels sont vos différences à vous deux ? Et qu’est ce qui vous attire chez l’autre ?  

Nous sommes comme beaucoup, un couple très différent de par nos couleurs de peau, de par nos coutumes (ah oui je suis Corse) de par le fait que Joel ai un handicap, de par nos éducations et nos caractères, et en même temps c'est ce qui nous attire, nos différences. Nous nous ressemblons sur quelques points néanmoins : notre volonté et notre courage, nous sommes des combattants depuis toujours et ce n'est pas pour rien que nous nous sommes trouvé sur le même chemin...

Comment les vivez-vous au quotidien ?

Au quotidien très bien, après si on fait attention aux autres, on est confronté au regard des gens, par rapport au handicap et le fait que l'on soit un couple mixte mais ça on s'en fou, si ça peut les faire parler, ça les occupe ces pauvres gens...


Est-ce que tu as eu des opposants à votre histoire ? Comment l’as-tu accueilli ? 

Avant l'agression, ma famille ne connaissait pas Joel mais quand ils ont su ce qu'il lui été arrivé, il m'ont soutenu et mon aidé à surmonter cette épreuve, une fois sortie de 2 ans d'hospi, il l'on accueilli comme un fils.

De son côté je ne connaissais que son frère jumeau au début, sa maman ne m'a connu qu'après cet événement et m'a aimé de suite... oufff !

Par contre beaucoup de personnes me disaient de laisser tomber, que je n'allais pas avoir d'avenir avec quelqu'un comme lui à l'époque quand Joel était dans le coma encore, qu il allait au mieux être dans un état végétatif et peut être ne même plus me reconnaître et j' en passe.

Et moi je priais pour qu'il survive, c'est vrai que j'ai souhaité qu'il parte plutôt qu'un état végétatif trop dur à supporter pour tous de le voir dans un état pareil. Je m'entends encore dire que je m'occuperai de lui même dans le pire des états.

J'avais pris ma décision et ceux qui me connaisse un peu savent ma tête dure, lorsque les gens me disaient que Joel avait de la chance de m'avoir, je leurs répondais que c'est moi qui en ai de l'avoir auprès de moi et pas le contraire. 

Bref je me suis sentie invulnérable et rien ni personne ne pouvait ressentir ce que moi j'avais dans les tripes car Joel et moi c'est viscéral depuis le début de notre histoire.


Credit photo : Stéphanie Wey

Tu as participé au Trash avec nous en Guadeloupe… Pourquoi ? Comment as-tu vécu ces journées pour toi seule ?

Oui j'ai participé au trash en Guadeloupe pour vivre une aventure différente de mon quotidien, entouré d'une superbe équipe et puis parce que c était le dernier de Manue Reva et qu il fallait que j'y sois.

J'ai vécu ses journées seule sans mes filles et mon mari comme une parenthèse dans ce quotidien qui est le mien, lourd de charges. Je me suis éclatée et j'ai pensé à moi... Ce que je fais peu .

Il y a eu des moments marquant comme la destruction de la robe d'une participante qui m'a beaucoup émue. Fort en symbolique. Les rencontres et liens tissés, bref j'ai adoré !


En Guadeloupe, vous avez aussi choisi de vivre une cérémonie laïque entouré de la famille de Joël, pourquoi ? Raconte nous cette cérémonie, son importance dans votre histoire … ? 

Oui étant donné que nous nous sommes mariés sur le continent loin de la famille de mon mari aux Antilles, nous avons choisi de célébrer en intimité une cérémonie avec les grands-mères de Joel afin de leur faire vivre et partager notre bonheur en famille.

Il était important de partager cela avec ses grands-mères déjà âgées, car la famille c'est important pour nous, laisser de merveilleux souvenirs de ce moment à nos filles. Manue a  organisé ça pour nous. Nous souhaitions leur faire une surprise, nous avions donc mis les oncles dans la confidence pour qu'ils véhiculent les Mamies, c'était un moment magique et exceptionnel, en toute simplicité. La famille n'avait jamais assisté à une cérémonie laïque, encore moins sur la plage, orchestrée par une blanche au cheveux rouge... Et aussi car je l'avais noté sur une certaine liste de choses à faire dans l'année...


Pour finir que veut dire pour toi : La liberté d’aimer ?

La liberté d'aimer c'est pour moi celle de choisir avec qui l'on souhaite partager notre vie, malgré les difficultés familiales ou autres que l'on peut rencontrer, les différences physiques, de couleurs, de religions. C'est pouvoir assumer pleinement le regard des autres, famille, inconnus ou amis, et être en phase avec ses choix. Je vais conclure en disant qu'avec l'amour on peut soulever des montagnes, j'en suis la preuve... Pour le pire et le meilleur !

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Menu Rapide 

S'abonner à la newsletter

Emmanuelle Guiard-Paulos - Coach développement personnel - Coach en développement spirituel - Coach féminin sacré - Cérémonie de ritualisation  - Cérémonie spirituelle -

Six Fours - Var - PACA - France 

06 61 02 09 37.          emmanuellegp.coach@gmail.com