Dieu et moi ...

Mis à jour : 13 oct. 2020

Quand un sujet d'article me vient, je le range dans un coin de ma tête et je laisse les jours passer. S’il me revient plusieurs fois à la mémoire et que, si plus le temps passe, plus le sujet se construit dans ma tête, alors je décide qu'il est pertinent que je le pose ici... Ça me permet de trier mes idées et leur pertinence, sinon je ne dormirais plus !


Le titre :

" Dieu et moi... », ma petite voix intérieure me le répète en boucle depuis plusieurs jours...

Sauf que je ne comprends pas pourquoi il me vient l'envie de vous parler de Dieu. Je pense d'ailleurs que quand Camille (mon amie) va venir ici corriger mes moches fautes d'orthographe avant de publier cet article, elle va peut-être me demander si j'ai pris de la drogue en voyant ce titre... (Camille : oui je confirme mdr)

Crédit photo : elielle.fr

En fait si, je sais !!

Il est temps d'assumer un peu plus mes croyances. Le petit pas de plus...


Pour remettre le décor, Dieu est où il veut tant qu'il n'est pas dans ma vie, et le peu de fois où je l’ai croisé, autant vous dire qu’il ne m'a pas fait une grande impression positive.


Je suis élevée dans une famille sans croyance religieuse,

Papa et Maman ne sont pas croyants et même si maman s'ouvre de plus en plus au monde spirituel (fortement influencée par ma petite soeur et moi), Papa lui est bien ancré au sol, un arbre c'est un arbre, la mort c'est la fin.


Je ne sais pour quelles raisons (si tu passes par là Maman, je veux bien l'explication), nos parents ont décidé de nous baptiser toutes les 3 en même temps quand ma petite soeur est née. Etant en âge de lire et d’écrire, j'ai donc accepté de faire 1 an de catéchisme pour avoir le droit d'être baptisée avec mes soeurs et je me rappelle que ma motivation était dûe au fait que j'avais entendu quelque part que je devais être baptisée pour avoir le droit de me marier.

Pour vous montrer le niveau de connaissance religieuse et de pratique dans ma famille, on devait être baptisées le jour des rameaux, et bien on s'est trompé de jour. On est arrivés devant l'église le lendemain, à la bonne heure, trouvant une église fermée à double tour !!!

Le père a dû avoir pitié de notré ignorance, il est venu nous baptiser tout de même...


Ma 2e rencontre avec Dieu a été dans les cours d'histoire en 3e quand je me suis passionnée pour la seconde guerre mondiale...

Quand j'ai compris que ce Dieu était la motivation de certains à tuer, massacrer, humilier, éliminer d'autres humains uniquement par une différence de croyance, là, j'ai clairement commencé à ne pas l'aimer...


Ma 3e rencontre avec lui a été le jour de l'enterrement de la meilleure amie de ma petite soeur âgée de 16 ans. Une église remplie d'ados vêtus de blanc, un papa qui s'accroche au cercueil et une maman en larmes... Et le prêtre qui dit "Elle a terminé sa mission sur Terre, le Seigneur la ramène auprès de lui". A ce moment là, la jeune maman que j'étais n'a pas accepté ces paroles que j'ai pris comme un manque de respect envers toutes les larmes qui coulaient.

Quel soit disant entité d'amour et de bienveillance pouvait en cet instant faire autant de mal !?

Crédit photo : elielle.fr

J'ai ensuite rencontré de nombreux "pratiquants" prônant une croyance en un Dieu Amour, qui incarnait bien trop souvent qu'un dixième des valeurs qu'ils défendaient.

Qui justifiait leur égoisme, méchanceté et malveillance avec un : "l'homme est un pécheur, Dieu me pardonne..." (oui gros raccourci je te l'accorde !).

J'ai rencontré aussi beaucoup trop d'amoureux qui ont fait le choix de prendre un engagement de vie, l'engagement de LEUR vie dans une église, en me disant pendant les préparatifs de leur mariage, qu'ils n'étaient pas croyants et que ce choix était uniquement dû à la pression familiale... Qu'on leur (ils se laissaient) impose de prendre un engagement de mariage basé sur une dissonance, vu qu'ils ont dit oui dans des règles/ fondamentaux auxquels ils ne croient pas, uniquement pour satisfaire des personnes qui ne font pas partie de l'engagement...

J'ai aussi entendu beaucoup trop d'homélies de prêtres pendant les cérémonies de mariage défendant des discours misogynes, homophobes, racistes et sexistes...


J'ai parfois accepté des compromis avec lui (en fait uniquement deux fois par amour pour mon mari). Une fois lors de mon mariage, j'ai accepté la cérémonie religieuse à condition que le prêtre accepte que j'étais ici pour "faire plaisir" à mon mari et que par respect pour leur croyance et celles que je n'avais pas, je ne ferais ni signe de croix, ni prière... Et la seconde fois, lorsque mon mari a voulu baptiser notre fils dans son village natal au Portugal...

Bon là, c’était beaucoup plus dur à gérer pour moi.


Laisser les croyances transgénérationnelles imposer une étiquette religieuse à mon fils !!!

(je pense que toutes les personnes présentes se rappellent encore de ma bonne humeur lol).

Ces deux moments datent d’il y a bien longtemps et aujourd'hui, personne ne m'imposera de prendre un engagement dans une croyance que je n'ai pas... Et pour personne, je n'accepterais de prendre un engagement basé sur les fondements d'une religion, car l'engagement est dans nos coeurs. Il est dans mes valeurs haute, une promesse sacrée qui doit être vrai et authentique.


Bref, mon rapport avec Dieu c'était que pour moi, il était synonyme de beaucoup d'hypocrisie, beaucoup d'intolérance, de règles imposées, de conditions suprêmes d'une vie présente contrôlée pour espérer une vie cool après la mort, d'injonctions, d'excuses à tout va pour justifier l'irresponsabilité de notre vie, de contrôle et de soumission... (hum !!! La meuf elle juge beaucoup quand même)

Clairement je ne l'aimais pas et je l'ai toujours assumé et dit, sans pour autant vraiment comprendre pourquoi je ne l'aimais pas... Alors que parfois, il arrivait à me toucher quand même !


Par exemple, j'ai rencontré des couples d'amoureux qui étaient profondément croyants, qui m'ont transporté avec eux pendant leur cérémonie religieuse, s'ils avaient véritablement la foi, l'amour était partout autour d'eux et tout rayonnait pendant leur engagement. J'ai vraiment été touché émotionnellement par leur foi.

J'ai vu ma petite soeur transformer sa vie quand elle s'est convertie et je sais bien que sa foi l’a sauvé bien des fois...

crédit photo : elielle.fr

Et j'ai fait la connaissance de l'Univers... et j'ai compris !

J'ai rencontré plusieurs personnes dans mon travail personnel qui m'ont parlé des énergies, des synchronisations de la vie, des manifestations, du pouvoir de l'intention.

Des personnes qui m'ont prouvé que la spiritualité ce n'est pas une excuse à justifier nos défauts, c'est plutôt une invitation à ouvrir son coeur.

J'ai vécu des expériences qui n’ont aucune explication raisonnée et raisonnable.

Je me suis, grâce aux personnes que j'ai rencontré et aux expériences que j'ai vécu et lectures que j'ai eu, rendu à l'évidence qu'il existe un monde invisible quand on ouvre les yeux de son coeur.


J'ai compris que...

Ce n'est pas Dieu que je n'aime pas c'est la religion.

Ce n'est pas Dieu que je rejette c'est les histoires que les hommes racontent sur lui pour cacher leur vulnérabilité.

Ce n'est pas Dieu et sa valeur AMOUR que je refuse, c'est que je n'ai pas la même définition que les hommes lui ont mises de ce que cette valeur veut dire.

Ce n'est pas Dieu et sa puissance qui m'agace, ce sont les mensonges qu'on raconte sur soi pour faire croire en sa propre puissance.

Ce n'est pas le pouvoir de Dieu que je n'accepte pas, c'est celui que les hommes se sont donnés en son nom pour dominer et soumettre.

Ce n'est pas Dieu dont je refuse l'existence, c'est ce que l'homme fait en son nom.


Dieu et moi, aujourd'hui on est pote !!!


J'ai déconstruit mes croyances négatives que j'avais envers lui en dissociant Dieu de la religion...

Dieu et la religion sont deux sujets différents.

Et j'ai écouté en moi les réponses à mes questions...

Dieu, l'Univers, le Divin... Il est partout.

Il n'est pas au-dessus de nous, assis sur un nuage, à surveiller qui est sage ou pas sage (ça c'est le père noël lol). Il est en chacun de nous, en toi, en moi, dans tout ce qui nous entoure...

Il est toi, il est moi, il est le tout et le rien.


Dans ma croyance en Dieu, il y a pas de vision manichéenne, le bien et le mal n'existent pas, tout est expérience, il y a de l'ombre dans toute lumière et de la lumière dans tout ombre...

Il n'y a personne à convaincre de son existence, chacun a son propre chemin spirituel à faire à son rythme.

Il nous invite à nous connecter (et on a urgemment besoin de ça) à notre pouvoir divin, notre pouvoir créateur, notre souveraineté.


Nous sommes le TOUT et nous faisons parti du tout.


Et toi et Dieu, c'est quoi l'histoire ?






Posts récents

Voir tout
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Menu Rapide 

S'abonner à la newsletter

Emmanuelle Guiard-Paulos - Coach développement personnel - Coach en développement spirituel - Coach féminin sacré - Cérémonie de ritualisation  - Cérémonie spirituelle - Officiant cérémonie féminin sacré - Coach holistique - Doula - Cérémonie chamanique - Retraite spirituelle - Retraite féminin sacré - Atelier de confiance en soi 

Six Fours - Var - PACA - France 

06 61 02 09 37.          emmanuellegp.coach@gmail.com